EUSKAL KIROL FEDERAKUNDEA

Fédération des Jeux Ruraux

LA FEDERATION HERRI KIROLAK

Créée en 1991, elle a pour but la promotion des Jeux ruraux Basques et aussi des Jeux traditionnels en général. En adhérant à l’A.E.J.S.T. (Association Européenne des Jeux et Sports Traditionnels) elle démontre son désir d’ouverture et d’échange vers toute l’Europe.
Forte de 300 membres adultes adhérents et de 15 clubs, elle organise les championnats du Pays Basque dans 11 spécialités d’épreuves individuelles et dans 6 catégories de poids en tir à la corde.
Elle est aussi la correspondante pour la France de la T.W.I.F. (Fédération Internationale de Tir à la Corde) et ses athlètes participent régulièrement aux championnats du monde de la spécialité.
Elle entretient aussi des relations étroites avec son homologue du Pays Basque Sud en participant notamment au grand rassemblement annuel créé en 1987, le :
Championnat des 7 provinces de Force Basque.
7 Herrialdeetako Herri Kirol Txapelketa

Orga altxatzea

Lever de charrette Poids total 350 kg, 200 kg sur les bras, sur la distance la plus grande.

CONTACTS

Fédération des Jeux Ruraux - Herri Kirolak
4 Gaineko Bidea, quartier Acotz,
64500 SAINT JEAN DE LUZ

Tél., Fax: 05.59.54.85.40,
e-mail: biscay@wanadoo.fr

Lasto altxatzea

Lever de la botte de paille. 45 kg à 7 m de haut le plus grand nombre de fois en 2 minutes.

L'ACTIVITE ET LE JEU

Herri kirolak ou Jeux et Sports ruraux Basques dits de LA FORCE BASQUE

Les durs travaux manuels d’autrefois sont les ancêtres des jeux de force basque. Les agriculteurs, bûcherons ou autres ouvriers manuels extériorisaient leur besoin de jeu et de compétition au travers de joutes organisées lors de leurs moments de repos, sur la place de leur village en particulier. Ces concours qui donnèrent lieu très souvent à des paris, ne purent perdurer que par l’adoption de règles précises. Ils sont devenus aujourd’hui des sports à part entière et nécessitent un entraînement spécifique et régulier.
Ces jeux se pratiquaient différemment selon les provinces.
Le SOKA TIRA (tir à la corde) était lui pratiqué partout. Il existait aussi des jeux ne faisant pas forcément appel à une force extrême: quilles (Killaka de 6 de Soule ou d’Amikuze), palet (toka), Bota Luzea (ancêtre de la pelote Basque)…